This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 08 mars 2015 17:42

Ingéniérie pétrolière : Meci et Satam à l'assaut du marché algérien

Ingéniérie pétrolière : Meci et Satam à l'assaut du marché algérien
IRIB-Experte en solutions de comptage transactionnel de gaz et liquides, l'entreprise Meci veut aujourd'hui
s'imposer sur le marché algérien et cherche, pour ce faire, un partenaire local en mesure de développer ses activités et son réseau au Maghreb et au Moyen-Orient. Experte en solutions de comptage transactionnel de gaz et liquides, l'entreprise Meci veut aujourd'hui s'imposer sur le marché algérien et cherche, pour ce faire, un partenaire local en mesure de développer ses activités et son réseau au Maghreb et au Moyen-Orient.

Rencontré hier à Alger à l'occasion de sa participation au Salon international des fournisseurs de produits et services pétroliers et gaziers, son directeur du commerce international et export, Marc Jaffry, s'est dit plutôt optimiste quant à la possibilité que sa société revienne à meilleure fortune. Il en veut pour preuve le fait que Meci participe à de nombreux appels d'offres internationaux à travers des EPC, notamment avec Samsung Engineering, avec qui Meci a obtenu de beaux succès dans la fourniture de systèmes complets de comptage transactionnel en Australie, mais aussi au Nigeria et reste en course, en Algérie, sur le projet Timimoun.

Meci est connue dans le monde entier pour la qualité de ses produits. C'est grâce à cela, d'ailleurs, qu'elle compte parmi ses principaux clients algériens Naftal, Sonatrach, Sonelgaz, Fertial, Cosider, mais aussi les industriels consommateurs de gaz naturel. Reconnue dans le secteur amont des opérations pétrolières et gazières, ainsi que dans l'industrie, l'entreprise est aujourd'hui sollicitée par les opérateurs pétroliers afin de les accompagner pour définir, mettre en œuvre ou rénover les systèmes de mesurage, d'analyse, de télé-exploitation et de supervision. Aujourd'hui, la société fait valoir, auprès de ses clients, l'une de ses dernières innovations technologiques dans ce domaine, à savoir le calculateur de débit CDN16, destiné aux applications de comptage gaz et liquide en transaction commerciale.

Son concept matériel et logiciel «permet de répondre à toutes les spécifications demandées dans les cahiers des charges de l'industrie pétrolière et gazière», nous dit-on. De même, dans un esprit de développement innovant, «Meci propose un package énergie de site performant et très compétitif, intégrant le chromatographe HGC303». De plus, «l'entreprise consacre 30% de ses activités au volet services à travers des prestations après-vente sur tout type d'installation de comptage gaz et liquide, de la mise en service au support technique en passant par la maintenance, la réparation et la formation».

Il faut savoir que l'union de Meci avec la société Satam, spécialisée elle aussi dans les compteurs volumétriques, systèmes et solutions de comptage à usages transactionnels destinés à la chaîne logistique des hydrocarbures, a permis la naissance, en 2009, du groupe Countum, fort, aujourd'hui, de la complémentarité de ces deux sociétés. Satam, représentée par son agent Distriflex, est, quant à elle, mieux positionnée en Algérie, puisqu'elle détient 100% du marché de l'aviation civile, 90% des installations de Naftal (branche carburants), mais veut tout de même renforcer sa présence, notamment auprès des opérateurs privés et de l'ANP.

Selon son directeur commercial chargé de la zone francophone, Patrice Gilles, la société a réalisé en Algérie «un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros en 2014» et compte, pour l'année en cours, redoubler d'efforts pour arracher d'autres parts de marché grâce à ses équipements dont l'atout principal est l'homologation définitive de ses matériels de comptage obtenue auprès de l'Office national de métrologie légale (ONML).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir