This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 23 août 2013 17:57

SAFARI : Le film d’horreur qui n’a rien compris à l’Afrique

IRIB– Le trailer de SAFARI vient de sortir, annonçant un thriller angoissant prenant pour cadre les terres sauvages de l’Afrique du Sud. Sauf que le film plonge la tête la première dans le cliché d’une Afrique dangereuse, hostile et indomptable.
« Une terre où règnent les animaux et les braconniers » : voilà mot pour mot la définition de l’Afrique selon le synopsis de SAFARI, le film d’horreur à venir de Darrell Roodt. En sous-titre sur l’affiche, la phrase ‘This is Africa’ (‘L’Afrique, c’est ça’), entre bête sauvage menaçante et massacre abondamment arrosé d’hémoglobine.

Le film prend la forme d’un ‘found-footage’, entièrement tourné à la caméra à main comme s’il s’agissait d’une authentique vidéo de vacances. L’histoire suit une trame assez simple : un groupe de touristes américains viennent visiter l’Afrique du sud, « à des kilomètres de toute civilisation » ; sauf que leur gentil safari entre girafes et zèbres vire au cauchemar quand ils se perdent dans la nature sauvage et barbare, en proie aux bêtes féroces et assoiffées de sang qui habitent ces terres.

Un drôle de portrait de l’Afrique que laisse supposer le film de Darrell Roodts, Sud-Africain lui-même et décoré d’un Oscar pour son film ‘Sarafina !’, d’un tout autre genre. Assez tristement, SAFARI ne fait que surfer sur un stéréotype déjà existant d’une Afrique livrée à la violence, au chaos et à ce que la Nature peut faire de plus meurtrier, entre dangereux prédateurs et autochtones hostiles et trompeurs.

Le trailer lui-même, tourné à Johannesburg, est remarquablement dénué d’Africains, à part quelques apparitions sommaires. On peut cependant y voir les acteurs principaux: Kim Argetsinger (Aliens vs Avatars), Lee-Anne Summers, Carl Beukes, Rocky Myers (Orc Wars) et Robert Palmer Watkins.

La date de sortie du film n’est pas encore connue. Reste à savoir ce qui sera le plus effrayant dans le film : la violence et l’angoisse de l’histoire, ou l’énormité des clichés qui risquent de s’y succéder.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir